Weekend du 14-12: Domalain²

domalain

  • ES Visseiche A – Avenir de Domalain A:  2-0

En guise de dernière séance avant la trêve, le match de Dimanche avait des relents de nostalgie et d’émotion avec d’une part le retour du derby historique face à Domalain, après quelques années de purgatoire en D3 pour les seniors visseichais, et d’autre part le jubilé annoncé de Jean-Charles, en partance vers les charmes de Bangkok pour une durée indéterminée…

La compo: Tonio – Momo, Max, Ronan, Yo – Rom H, Jo, Kadir – Garret, Kinou, JC (rmp: Ben S, Goulven)

Deux absents importants sur la feuille de match par rapport aux compos précédentes, le gardien d’infortune Rom Clouet, et Flo « Driblou ». Tonio prolonge donc sa pige dans les cages, tandis que Rom « Melon » H squatte l’entrejeu. Sur un terrain plutôt grassouillet, la rencontre débute sur un rythme assez enjoué mais hâché, les 2 équipes espérant prendre le dessus dans les duels. Quelques biscottes bien grillées sont distribuées des 2 côtés, notamment pour le #9 de Domalain qui tatoue gentiment son crampon sur le fragile genou du portier TonioCaptain Neveu se charge d’équilibrer l’engagement d’un tacle « presque sur le ballon » sur un ailier domalinois… Et quand les joueurs offensifs locaux et visiteurs arrivent à échapper aux brins, les tentatives restent infructueuses… Côté blanc on pourra mentionner les tentatives de Jo hors-cadre et le coup-franc de Kadir dans les gants du gardien.

  • Instant « fraîcheur »:

La rédaction ne pouvait pas laisser sous silence un autant magique qu’improbable contrôle « porte-manteau » en extension réalisé par Romelon, qui surprit de voir le ballon autant coller à son pied poursuit son action jusqu’à une frappe (pourrie) 60 mètres plus loin! A tel point que le « Pire Lot » visseichais tape dans l’oeil du staff domalinois (« pas mal leur #6… »). Voyant l’aubaine, Coach Yannick doit vraiment se contenir pour éviter de se débarrasser de céder son joueur à l’équipe rivale…

Rom H, heureux de la victoire, à la sortie des vestiaires

Rom H, heureux de la victoire, à la sortie des vestiaires

A vous les studios.

Telle la regrettée épave Clio Sport de Jojo à ses plus grandes heures, Visseiche place une grosse accélération avant la pause. Les verts se font submerger par les vagues blanches et la digue finit par céder. Sur une belle percée de JC, le futur Pimp thaï sert le caviar pour Garret qui prend bien son temps pour ouvrir le score (1-0). Ouf. Suite à un corner, Rom H ramasse le ballon qui traîne dans les 6 mètres et sa frappe « alléluia » trouve le genou parfaitement planté là de Kinou (2-0). Le pauvre Dédé n’aura pas eu le temps de se faire resservir une pression que Visseiche A mène de deux buts! Même pas de ralenti pour reboir revoir tout ça!

Moins spectaculaire, la seconde mi-temps est surtout bien animée par un kop d’ultras de Domalain venu en nombre, entre 2 coups de sifflets de l’arbitre. Avec les 22 acteurs oubliant souvent le ballon au moment d’arrêter leur vis-à-vis, l’homme en jaune est en effet forcé d’intervenir. Ça sent un peu le KO, et les reprises sur les corners verts se rapprochent doucement des montants d’un Tonio toujours épargné cependant. Les coachs tontons flingueurs Yannick et Bernard commencent à s’agacer de voir l’ESVA reculer et déjouer et ordonnent d’allonger pour se donner de l’air. Consigne exécutée pas trop à la lettre par Max « Capitaine Crochet » qui se fend de relances kamikazes balle au pied de l’arrière. Alex G s’agace aussi à sa manière, à chaque hors-jeu signalé contre lui… Et le moment tant attendu arrive enfin, le sacré Graal: les filets visseichais sont restés stoïques, l’ESVA n’a pas encaissé de but pour la première fois cette saison! Un « clean sheat » qui permet à Visseiche A de passer la trêve bien au chaud dans le ventre mou de sa poule de D2, plus que jamais indécise…

domalain

  • ES Visseiche B – Avenir de Domalain B:  0-4

par Paganeltouz:

En ce dimanche frileux, un épais brouillard s’est abattu sur Visseiche et remet en question la tenue de cette dernière journée de championnat de l’année… En effet on y voit pas pas plus loin que la vision trouble de Gildas, qui malheureusement devra finalement aller braver le froid, tel en a décidé Bernard, qui remplace Dédé (malade) au sifflet.

La compo: Jerem – Marius, Gwendal, JL, Touz – Karim, Clem, Gheorghe – Stefan, Yo B, Cédric (rmp: Gildas, Georges II, Yannick)

  • Instant « châleur »:

N’étant pas né de la dernière pluie notre mascotte Gigi a une idée de génie: réchauffer ses chaussettes en les collants au radiateur du vestiaire (« Habile! » dira-t-il.). C’est un échec « cuisant » pour les soquettes cramées qui se retrouvent avec 2 jolis trous… Bien emmitouflé par un Georges « II » aux petits soins, le petit Gildas prend tout de même place sur le banc.

Enrubanné EEEEEEEEHHH

Enrubanné EEEEEEEEHHH

Le match peut enfin débuter après un échauffement bienvenu avec une température approchant les 0°. Les verts de Domalain B commencent tambour battant et mettent la pression d’entrée sur le but des blancs qui peinent toujours autant à se dégager. Comme trop souvent, les longs ballons expédiés devant par l’arrière-garde blanche ne trouvent pas preneur. Jéremy est dans un bon jour et s’arrache sur chaque tir adverse pour préserver sa cage inviolée. Mais sur une longue transversale coté droit le #7 vert est trouvé et notre valeureux portier doit s’incliner (0-1).

Les blancs rentrent aux vestiaire menés d’un seul but et c’est plutôt encourageant si on se réfère aux précédentes sorties! Par contre, la deuxième mi-temps se déroule avec la même physionomie: les blancs cavalent après le ballon. Cependant par moments l’ESVA B quelques étincelles de 2-3 passes enchaînées réconfortent un peu Coach Manu, et permettent de se projeter vers l’avant pour mettre enfin à contribution la défense domalinoise. Mais ces belles phases sont trop rares et laissent souvent place aux chaluts tant appréciés… Visseiche B continue de résister tant bien que mal aux assauts verts, grâce à un Jerem « on fire ». A tel point qu’à la 80e minute arrive le dernier sketch de Mr Gwendal Cherhal: voulant féliciter son portier, il lui beugle un sonore « Bravo Jejet! » au visage… et lui fourre malencontreusement son doigt dans l’œil, l’aveuglant pour 5 bonnes minutes. Les visiteurs profitent de la mal-voyance de notre gardien borgne pour marquer 3 buts supplémentaires… (0-4). Quand ça ne veut pas… Voyant les blancs à la peine, Bernard préfère esquiver les arrêts de jeu pour valider le « grand chelem » des seniors B, 9 défaites en autant de matchs.

L’objectif est simple pour 2015: relever la tête et être solidaire pour ne pas revivre une seconde partie de saison aussi triste que la première.

– Fiches de match –

RH.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s